Thérapie par exposition à la Réalité Virtuelle

Realite-virtuelle

Cinq choses que vous devriez savoir sur la thérapie par l’exposition

Ces dernières années, les traitements les plus répandus et les plus efficaces contre les troubles anxieux sont basés sur les techniques d’exposition (Nathan & Gorman, 2007), qui consistent à faire face à une situation redoutée de manière répétée, progressive et systématique, sous la supervision d’un psychothérapeute. Bien que parfois controversée, la thérapie d’exposition est toujours considérée comme l’une des techniques psychologiques les plus efficaces pour le traitement des phobies et de l’anxiété. C’est pourquoi elle constitue un outil essentiel de la thérapie cognitive et comportementale (TCC) pour le traitement des phobies, des troubles paniques, du stress post-traumatique, des troubles obsessionnels compulsifs et des troubles d’anxiété sociale. La thérapie d’exposition peut prendre de nombreuses formes, les traitements peuvent varier considérablement d’un individu à l’autre.

 

1. Qu’est-ce que la thérapie par exposition ?

La thérapie par exposition consiste à encourager les patients à “affronter leurs peurs”, c’est-à-dire à les exposer à la personne à l’objet ou à la situation qui leur cause de l’anxiété et du stress. La thérapie par exposition est un traitement des phobies et de l’anxiété qui a débuté dans les années 1950. Elle aide à changer les comportements qui pertubent le sujet. La thérapie par exposition peut être menée de plusieurs manières. Il incombe au professionnel de déterminer quel type de thérapie par exposition convient le mieux au patient et quelle doit être la durée du traitement.

 

2. Les différents types de thérapie par exposition

L’exposition in vivo

Elle consiste à exposer le patient directement à l’objet, à la situation ou à l’activité redoutée. La thérapie d’exposition pour les phobies, par exemple, consiste à demander à une personne ayant peur des araignées de les toucher ou de s’en approcher.

L’exposition en imagination

Dans ce scénario, le patient est invité à imaginer l’objet, la situation ou l’activité qu’il redoute. Si une personne souffre de stress post-traumatique par exemple, le thérapeute peut demander au patient de revenir sur son expérience traumatique et de la décrire pour surmonter ses sentiments de peur.

L’exposition par la réalité virtuelle

La thérapie d’exposition à la réalité virtuelle est une excellente option pour les cas où il est difficile ou peu pratique de recréer des situations de la vie réelle comme la peur de prendre l’avion par exemple. De plus, dans de nombreux cas, la réalité virtuelle semble moins menaçante pour le patient qu’une exposition in vivo, ce qui augmente les chances de succès.

L’exposition de type intéroceptif

Ici on expose aux sensations physiologiques craints par le patient. Par exemple, il est fréquent que les patients souffrant d’attaques de panique pensent faire une crise cardiaque pendant leurs crises. L’exercice d’exposition peut alors consister à courir sur place afin d’augmenter le rythme cardiaque et d’observer qu’il n’y a pas de danger même lorsque le cœur bat rapidement.

 

3- La thérapie par exposition à la réalité virtuelle peut être aussi efficace que l’exposition in vivo (en réalité)

L’exposition à la réalité virtuelle peut être un traitement très efficace des troubles anxieux. Elle consiste à immerger le patient dans un environnement virtuel généré par ordinateur. Dans de nombreuses études, les thérapies d’exposition à la réalité virtuelle ont démontré leur efficacité pour réduire la peur des hauteurs, la peur de l’avion et d’autres troubles anxieux. La thérapie par exposition à la réalité virtuelle est une technologie avancée et efficace qui est en train de révolutionner le monde de la santé mentale. Les preuves scientifiques montrent des résultats encore plus efficaces que les thérapies classiques.

 

4- Il y a différents degrés et types d’exposition

La thérapie par exposition est organisée en fonction de ce qui convient le mieux au patient et à sa pathologie. D’une façon générale, les thérapies par exposition sont efficaces dès lors qu’elles activent fortement les émotions, qu’elles sont progressives (pas d’exposition brutale !), répétées (sinon le processus d’apprentissage ne s’inscrit pas dans le système nerveux) et que chaque exposition permette de diminuer significativement l’anxiété (par rapport au pic de stress du début de séance).

 

On observe trois temps dans la thérapie par exposition

  • L’exposition (à l’objet qui déclenche l’anxiété)
  • L’habituation (à l’objet qui déclenche l’anxiété)
  • L’extinction (de l’anxiété)

L’objectif de la thérapie par l’exposition est l’extinction ou une diminution significative de la réponse anxieuse. 

 

Schema-de-l’habituation

L’on observe sur cette courbe que plus on expose la personne et plus son anxiété diminue

 

5- La thérapie par exposition est la méthode la plus efficace afin de traiter les troubles anxieux

Les troubles anxieux sont parmi les pathologies les plus fréquentes. Aux États-Unis, 18,1 % de la population (environ 40 millions d’adultes) est touchée chaque année, et seuls 36,9 % des personnes qui souffrent reçoivent un traitement. Au Royaume-Uni, 7,8 % de la population répond aux critères d’anxiété et de dépression. Les chiffres de l’Espagne ne sont pas beaucoup plus prometteurs avec 7,36%. Dans l’ensemble, on estime que 7,3 % de la population mondiale souffre de troubles anxieux. On estime que de 60 à 90 % des patients présentent une amélioration significative après un traitement d’exposition. De nombreuses méta-analyses ont indiqué que les bénéfices étaient toujours présents trois ans après le traitement. La thérapie d’exposition pour le SSPT a également donné des résultats prometteurs. En 2013, une étude a démontré que la thérapie d’exposition prolongée était efficace pour réduire les symptômes chroniques du SSPT et de la dépression chez un groupe d’anciens combattants. Entre-temps, une autre étude menée la même année a indiqué que la thérapie d’exposition narrative était efficace pour atténuer les symptômes du SSPT des survivants d’un tremblement de terre en Chine.

 

Références :

Debra Boeldt, Elizabeth McMahon, Mimi McFaul, and Walter Greenleaf (2019) Using Virtual Reality Exposure Therapy to Enhance Treatment of Anxiety Disorders: Identifying Areas of Clinical Adoption and Potential Obstacles.

 

Yinyin Zang, Nigel Hunt,Tom Cox (2013). A randomised controlled pilot study: the effectiveness of narrative exposure therapy with adult survivors of the Sichuan earthquake.

 

Afsoon Eftekhari, Josef I. Ruzek, Jill J. Crowley (2013). Effectiveness of National Implementation of Prolonged Exposure Therapy in Veterans Affairs Care Johanna S. Kaplan, David F. Tolin (2011). Exposure Therapy for Anxiety Disorders.

 

Vous trouverez ici de nombreuses recherches effectuées ces dernières années sur la thérapie par exposition.

 

Bibliographie :

Un très bon livre sur la thérapie par l’exposition. Le contenu est excellent, malheureusement le livre est bourré de coquilles… Destiné à un public averti ou aux professionnels. 

 

Catégorie
Thérapie