La solastalgie

Solastalgie la forêt

La solastalgie

Qu’est-ce que c’est ?

La solastalgie ou éco-anxiété est une forme de souffrance et de détresse causée par les changements environnementaux, en particulier par le réchauffement climatique et la destruction de la biodiversité. Crée par le philosophe australien Glenn Albrecht, le terme solastalgie est la contraction des mots anglais “solace” (réconfort) et “nostalgia” (nostalgie).

La solastalgie n’est pas un trouble ou une maladie “reconnue”, c’est-à-dire qu’elle ne figure pas dans les classifications officielles des maladies mentales, le DSM et la CIM. Cependant, les signes cliniques de la solastalgie sont tout ce qu’il y a de plus classique, en se manifestant par de la dépression et/ou de l’anxiété. Ce qui différencie la solastalgie des autres troubles anxieux et de la dépression est qu’elle est causée par la prise de conscience de l’état de la planète et du caractère inéluctable de la destruction à venir de la plupart des espèces vivant dans l’écosystème terrestre. Rappelons que ces destructions massives (certains parlent de sixième extinction de masse) interviendront au pire dans les décennies qui arrivent, au mieux dans les siècles à venir.

En quoi la solastalgie serait différente des autres troubles mentaux ?

La solastalgie ne différerait pas des autres troubles psychologiques par ses manifestations cliniques (anxiété et/ou dépression), mais par ses causes. Certains thérapeutes affirment que la solastalgie aurait moins de liens que d’autres troubles avec le passé et l’histoire personnelle de l’individu et qu’il ne faudrait pas aller chercher ses causes profondes dans la biographie de l’individu, mais uniquement dans sa capacité d’empathie concernant la destruction inéluctable du monde dans lequel nous vivons. Rappelons tout de même que la solastalgie n’est pas un cas unique et qu’afin de soigner d’autres troubles anxieux, il n’est pas toujours nécessaire de remonter dans le passé de la personne (certaines phobies, certains troubles anxieux généralisés, certains troubles obsessionnels compulsifs et même les rares dépressions endogènes…) même s’il est toujours difficile et parfois “très limite” d’isoler un trouble psychologique d’une histoire de vie, d’un parcours, d’une personnalité…

Solastalgie le feu

 

Voici une vidéo de Jean Marc Jancovici dont j’admire la capacité d’expliquer avec des mots simples et de la science comment le monde va indiscutablement à sa perte. Ce cher Jean Marc est à lui seul un possible facteur déclenchant de solastagie. 

 

Ceux qui souhaiteraient voir les slides de Jean Marc Jancovici peuvent regarder cette intervention, il utilise les mêmes vignettes, mais cette fois en plein écran.

 

Je vous recommande d’aller à 19mn de la vidéo qui se trouve sous cette vignette afin d’en écouter les explications (c’est la même vidéo qu’au-dessus, mais elle commence à un point précis de l’exposé). Ce moment est redoutable afin de comprendre ce qui va forcément arriver aux générations à venir ! Je n’aimerais pas être là…

Solastalgie Jean Marc Jancovici

 

Et si vous n’avez que 2 minutes à consacrer aux vidéos afin de comprendre pourquoi les gens deviennent solastalgiques, alors regardez ça. 

 

Un autre hypothétique facteur déclenchant de solastalgie est Pablo Servigne. Son discours s’inscrit dans le cadre de la collapsologie.  

 

Comment tout peut s’effondrer. Petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes

 

Un autre classique de la collapsologie :

Effondrement: Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie

.

Postez un commentaire

14 + neuf =